Les conseils en matière de petite enfance changent régulièrement. On a considéré pendant longtemps que la chaussure devait servir de tuteur à la cheville des jeunes enfants. Mais aujourd’hui, la chaussure pour enfant vise un tout autre objectif, celui de libérer le corps plutôt que le contraindre.

Quand l’enfant ne marche pas encore

Si votre bébé ne vole pas encore de ses propres ailes, inutile de lui acheter une paire de Weston, des chaussons tricotés feront parfaitement l’affaire tout comme une séance de réflexologie pour l'aider à dormir. De plus en plus de marques proposent des souliers pour nourrissons, des petites choses craquantes que l’on conserve ensuite tellement ces pieds minuscules semblent parfaits. En réalité, ces chaussures servent surtout à protéger les extrémités du froid de l’humidité, et même du soleil. Mais très vite, en général dès le 8ème mois, les enfants commencent à tenir sur leurs jambes. Tout le monde applaudit, et c’est alors le moment de penser à de « vraies » chaussures.

Les premières chaussures

Ne traumatisez pas votre enfant d’un an en lui offrant une paire de Santiags ou même des palmes. Il est sur le point de faire ses premiers pas sur terre, alors autant l’encourager avec de bonnes chaussures aux pieds. Des souliers qui vont lentement l’habituer à sentir quelque chose d’agréable sous la plante des pieds. Des chaussons en cuir seront parfaits car ils laisseront aux pieds une parfaite liberté de mouvement.

Alterner avec les pieds nus

A la maison, libérez l’enfant de ses fers car il faut qu’il puisse ressentir le plaisir de marcher pieds nus, sur le carrelage froid comme sur le tapis moelleux. C’est une façon de laisser ses pieds se développer naturellement. C’est ainsi que l’enfant en début de marche parvient à trouver son équilibre, en ressentant tous les muscles qui animent ses extrémités plantaires. Cela favorise également son développement musculaire.

Comment bien chausser son enfant de 0 à 3 ans

Le confort, un élément essentiel pour votre enfant

Dès l’instant où l’enfant aura besoin de se protéger les pieds, à l’extérieur notamment, il est conseillé d’opter pour des chaussures très légères, souples et habillées d’une semelle amortissante. A l’aide de votre index, glissé derrière le talon de l’enfant dans la chaussure, vous vérifierez la bonne taille de la chaussure.

Une chaussure qui respire

L’enfant progresse rapidement et trouve facilement son autonomie de déplacement. Non seulement il marche bien, mais en plus, il court ! C’est le moment de choisir des chaussures qui tiennent la route. En plus de sa légèreté, la semelle doit être souple à l’extrémité, afin de permettre aux orteils de bouger naturellement. Et surtout, cette semelle doit être anti-dérapante, donc en caoutchouc. Votre préférence ira pour les chaussures qui laisse passer la transpiration, comme le cuir ou les matières naturelles. Le faux cuir ne respire pas assez.

Une chaussure qui résiste

Veillez à ce que la chaussure tienne toujours bien le pied. Choisissez des velcros, ou des lacets. Les premiers prix ne résistent pas longtemps à l’énergie des enfants. Préférez un modèle un peu plus cher que vous trouverez dans un magasin de chaussures réputé comme par exemple Hylton. Au bout du compte, vous ferez des économies.